Auteur : | Catégorie : Bourse de fret, Circulation, La bourse de stockage, Technologie et Logistique |

Courant 2013, plusieurs mesures réglementaires entrent en vigueur dans le secteur du transport routier de marchandises. Elles auront des impacts non négligeables sur l’économie de ce secteur, déjà fragilisé par un marché en forte régression en raison de la crise économique.

Depuis le 1er janvier 2013, l’autorisation généralisée du transport à 44 tonnes va modifier le rapport entre l’offre de transport et la demande. Même si les professionnels du transport routier ont souhaité cette nouvelle mesure qui devrait leur permettre d’améliorer leur compétitivité, le faible niveau actuel de l’offre de fret ne devrait pas permettre un remplissage optimal des camions.

En juillet 2013, l’introduction de l’écotaxe poids-lourd va renchérir les coûts d’exploitation des entreprises de transport. Même si le gouvernement français a annoncé des modalités de répercussion aux chargeurs qui devraient aussi inclure les frais externes, les entreprises anticipent une hausse de leurs coûts et une baisse de leurs marges déjà très faibles.

Le renchérissement des coûts de transport pour les chargeurs pourrait faire encore baisser l’offre de fret.

Le projet de libéralisation du cabotage routier en Europe inquiète également les entreprises de transport. Prévue par l’Union Européenne dès le 1er janvier 2014, la libéralisation aura des impacts sur les conditions socio-économiques du secteur du transport routier de marchandises dans tous les pays européens. En France, les transporteurs réclament, comme préalable avant toute réforme, une harmonisation sociale et fiscale du TRM dans tous les pays de l’Union Européenne. L’objectif est de  mettre en place des conditions équitables de concurrence dans un marché encore plus libéralisé.



Laisser un commentaire