Auteur : | Catégorie : Bourse de fret |

 

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté au cours des dernières semaines suite aux Ordonnances prononcées par le gouvernement Macron.

 

 

 

Le secteur du transport s’est particulièrement investi dans la grève. En effet, 30 000 personnes ont manifesté leur mécontentement au cours du mois de septembre : opérations escargots, protestations dans la rue et certaines stations services d’Ile-de-France n’ont pas pu être livrées. Les transporteurs de matières dangeureuses ont un statut spécifique mais ils ne souhaitent pas que celui-ci soit défini différemment dans chaque entreprise au profit de la concurrence.

Le but de ces réactions en chaîne était l’abrogation de ces lois. Les syndicats concernés, Fo transports et logistique et CGS transports ont pu trouver un accord au cours d’une réunion avec le gouverement le 5 octobre dernier. Le treizième mois, les primes ainsi qu’une protection vis-à-vis des licenciements trop hâtifs on pu être conservés.

Ces mouvements ont-ils eu des répercussions importantes sur le trafic routier et le transport de marchandises ? La réponse ici.