Author: | Category: Circulation |

En Allemagne, l’AdBlue est en rupture de stock à certains endroits et son prix est également nettement plus élevé. Cela concerne de nombreux conducteurs de véhicules diesel qui ont besoin de cet additif à l’urée pour leur voiture.

Les propriétaires de véhicules diesel récents doivent régulièrement faire le plein d’AdBlue en plus du carburant, car sans ce purificateur de gaz d’échappement, les voitures restent à l’arrêt. L’additif, que l’on soutire dans les stations-service ou que l’on achète en bidons dans les magasins de bricolage ou les garages, est actuellement en rupture de stock à certains endroits et aussi nettement plus cher.

De nombreux conducteurs de voitures diesel récentes sont concernés, soit environ dix pour cent de tous les véhicules dans toute l’Allemagne. Les camions sont également concernés. Il n’y a pas de pénurie générale, mais une nette augmentation des prix allant jusqu’à 170%.

Les raisons de la hausse du prix de l’AdBlue

Le fait que l’AdBlue soit plus cher en Allemagne, et même en rupture de stock à certains endroits, s’explique par le prix élevé du gaz. Comme le gaz est nécessaire à la production d’ammoniac, la matière première de l’AdBlue, les premières usines chimiques, comme le géant BASF, ont réduit leur production.

L’autre contexte de l’évolution actuelle est la fermeture de sites de production chez les fabricants d’AdBlue en raison de l’énorme augmentation des coûts de l’énergie. Suite à ces arrêts de production, nous risquons, dans le pire des cas, une pénurie d’AdBlue dans toute l’Europe.

Du côté des grands producteurs d’AdBlue en Allemagne, les déclarations divergent. D’un côté, on entend dire qu’il s’agit en réalité d’un problème logistique dû à des achats en masse déjà effectués. Un autre fabricant admet qu’il ne peut plus servir de nouveaux clients en raison de la forte demande.

Selon l’ADAC, l’industrie doit garantir l’approvisionnement en AdBlue même si les prix du gaz sont élevés, avant qu’une pénurie générale ne se produise réellement et que de nombreux conducteurs de véhicules diesel ne puissent plus rouler sans AdBlue.