Auteur : | Catégorie : Circulation, Technologie et Logistique |

La conduite automatique sera possible au cours des dix prochaines années. Pour la première fois, un convoi automatisé a roulé sur une route près de Barcelone. Ce projet s’appelle SARTRE et est financé par l’Union européenne. Le but de ce projet est de favoriser la sécurité sur les autoroutes, réduire la consommation de pétrole et les émissions de gaz. Un poids-lourds en tête a guidé le convoi à une vitesse constance. La distance entre les voitures est aussi constance et peut être varié entre 6 et 15 mètres.

Le projet SARTRE était initié en 2009 et est composé d’un groupe de sept entreprises européennes comme VOLVO. SARTRE est l’abréviation de Safe Road Trains for the Environment. Avec les nouvelles technologies, il est possible de faciliter les longs voyages. VOLVO a testé le système SARTRE avec plusieurs convois, ceci durant plus de 10.000km avant de tester de concept dans la rue. Le mois dernier, le premier convoi a été lancé près de Barcelone sans problème.

Comment ça marche ? La technologie est déjà installée dans les véhicules : le régulateur de vitesse et les caméras pour réguler la distance. Pour les adapter dans les convois, il faut simplement actualiser le système. Les véhicules communiquent par satellite, GPS et GMS. Le camion en tête dirige la vitesse et les autres véhicules peuvent joindre ne convoi. Sans action de conducteur ni sur le volant ni sur les pédales, le voyage est plus confortable qu’avant ou que dans un train. Dès que le convoi démarre, les conducteurs peuvent se détendre. C’est possible de lire un livre ou regarder un film.

Le train circule à une vitesse constante et les voitures suivent à l’abri du vent sur une distance courte et constante donc une, économie de carburant et une réduction des émissions de gaz. En plus, le groupe œuvre pour une amélioration de la circulation, moins d’accidents et la préservation de l’environnement. Le programme est encore à ses débuts mais c’est déjà très prometteur.

 

                                                                     

Source : Volvocars.com, cnetfrance.fr



Laisser un commentaire