Auteur : | Catégorie : Circulation |

Suite aux événements de vendredi dernier, des mesures draconiennes ont été entreprises. L’état d’urgence a été promulgué depuis samedi à deux heures du matin.

Les conducteurs ainsi que leurs véhicules peuvent être contrôlés, vérifiés et fouillés.

_NIK6089_450x300px

Les véhicules sont arrêtés d’une manière aléatoire mais peuvent être ciblés également par rapport à une plaque d’immatriculation par exemple ou les véhicules semblant “suspects” seront priés de se soumettre à ces contrôles également.

Cela peut engendrer des embouteillages exceptionnels.

115 000 militaires et policiers ont été prévus et sont déployés dans le cadre de ces opérations. Ils sont lourdement armés.

Plusieurs routes sont investies au Nord de la capitale.

Dans certains lieux stratégiques, des barrières de crevaison ont été déroulées.

De plus, les contrôles aux frontières ont été rétablis et renforcés, notamment en Lorraine ainsi que dans d’autres zones frontalières telle que la frontière belge par exemple. Le sens Italie France est également concerné.

 

L’état d’urgence s’applique à l’ensemble du territoire français.