Auteur : | Catégorie : Circulation |

La France et la Belgique ont introduit de nouvelles règles concernant les pauses hebdomadaire dans un rythme de 45 heures pour les chauffeurs-routiers. Le temps de pause hebdomadaire ne peut plus être passé dans le camion. En Allemagne, il est possible que cette règle soit imitée.

La Belgique a montré l’exemple et la France a suivi. Ces deux pays veulent désormais une règle européenne : La pause hebdomadaire doit être passée en dehors du camion. Les chauffeurs-routiers n’ont donc plus le droit de la passer dans leur cabine. Si la règle ne devait pas être respectée, une amende pourrait s’élever à 1800 euros en Belgique et jusqu’a 30 000 euros en France.

Comment s’effectueront les contrôles ? Il y a encore quelques points juridiques à vérifier. Beaucoup de chauffeurs pensent que ceci n’est pas autorisé. Mais cela ne se vérifie pas en réalité. Théoriquement, la police et la BAG ont le droit de contrôler aussi durant les pauses mais ne le font pas afin de respecter la tranquilité des chauffeurs-routiers. Stefan Schimmig, Directeur au ministère du transport et des infrastructures numériques précise que la « BAG ne contrôle pas de véhicules durant les pauses des chauffeurs-routiers. Afin de ne pas perturber leur moment de tranquilité. »

Une question à laquelle il n’y a pas encore de réponse. Où puis-je trouver une place de parking en toute sécurité ? Et que se passe-t-il si je m’éloigne de mon camion ? L’assurance prend-t-elle en charge tout problème de vole de fret par exemple ?

Beaucoup de chaffeurs-routiers se sentent en toute sécurité dans leur camion à proximité de leur chargement. Il faudrait éviter les dérives et l’éloignement conséquent des chauffeurs-routiers durant leur pause.

Les personnes pour ce projet promettent des hausses de salaire pour les chauffeurs-routiers et un arrêt des prix toujours à la baisse. Ce qui ne s’est vu ni en France, ni en Belgique jusqu’à présent.



Laisser un commentaire