Auteur : | Catégorie : Bourse de fret |

Dimanche qui vient, c’est la Saint-Valentin ! Des millions de roses vont être achetées… Chaque année, les demandes auprès des fleuristes affluent. Mais d’où viennent ces roses odorantes ? De la serre à proximité, certainement pas.

Ces belles roses viennent d’endroits chauds où elle poussent pour devenir éclatantes. En Europe centrale, c’est l’hiver au mois de février donc on a tendance a importer les roses d’Ethiopie ou de Colombie… Ces plantes fragiles sont cueillies précautionneusement. Ce ne sont pas une centaine de personnes qui s’en charges mais 50 000 au Kenya par exempla, à Naivasha. Chaque jour, 500 000 roses sont cueillies. Et en période de Saint-Valentin ou de fête des mères, ce chiffre se multiplie !

RosesAprès avoir été cueillies, elles sont directement emballées et préservées à 5°C pour un trajet de 90 km en camion jusqu’au prochain aéroport de Nairobi avant d’arriver en Europe. De Nairobi, ces roses sont affrétées quatre fois par semaines en direction de Franckfort. Elles parcourents 8000 km en peu de temps. De Franckfort, elles sont envoyées aux grossistes et commercants dans des camions spéciaux afin qu’elles restent fraîches. La plupart du temps, cela s’effectue en deux jours maximum.

La chaîne du froid se doit de ne pas être interrompue. Donc elle doit rester à une températion de 3 à 5°. Le propriétaire de la ferme garde même un bouquet « témoin » afin de contrôler la durée de vie des fleurs. Si son bouquet se conserve plus longtemps que les fleurs envoyées en Europe, la chaîne du froid a été interrompue. Seules 10 minutes de soleil suffisent à l’interrompre.

En 2008, 250 tonnes de roses ont été transportées par la Lufthansa. Trois ans plus tard, on passe à 700 tonnes de roses, ce qui correspond à 30 millions de fleurs… Dans un avion spécial, jusqu’à 90 tonnes de roses peuvent être affretées. Ce qui est peu en comparaison avec d’autres transport de fruits ou de légumes par exemple. WWF soutient beaucoup de projets afin de favoriser la plantation de fleurs au Kenya. Pour l’environnement et la production de fleurs dans les pays les plus favorables…

Bonne Saint-Valentin à tous !

 

 

Source : Dvz.de, zeit.de, statista.com