Auteur : | Catégorie : Bourse de fret |

La capacité d’un véhicule exploitée à son maximum et en toute sécurité !

C’est le retour de la saison des récoltes ! On le remarque sur la route… En observant des véhicules chargés de marchandises parfois non sécurisées suffisamment. Très souvent, les bottes de foin sont transportées tel quel sur des remorques ouvertes. Et cela représente un danger : Les chargements perdus lors des trajets salissent les routes ce qui est dangereux pour les autres et plus particulièrement les motards.

feld
Cela peut avoir des conséquences graves. Ralf Werner, Directeur du service des transports auprès de la police de Waldeck-Frankenberg, l’explique : « Si un conducteur salie les routes ou perd une partie de sa marchandise, il est responsable de son acte. Si cela devait entraîner la chute d’un motard, le responsable devra en assumer les conséquences. »
 

 

Mais que faire pour éviter cela ? La police a fait la liste des 10 points pour un déplacement sécurisé durant la saison des récoltes :

  • La marchandise doit être sécurisée afin d’éviter les pertes en cas de freinage brutal. L’utilisation des filets et de sangles est recommandée.
  • Le fourrage haché et les céréales, le vrac, doivent être stockés en respectant un certain espace entre le chargement et les bords de la remorque.
  • Le foin, la paille et les silos doivent être sécurisés afin d’éviter les pertes.
  • Les véhicules non agréés doivent présenter également une sécurité accrue (véhicule correspondant, remorque adaptée, freins révisés).
  • La remorque doit disposer également d’une plaque d’immatriculation (en cas de non respect de la loi, l’amende s’élève à 60€).
  • Si la remorque est prêtée, elle doit être recouverte par un numéro d’immatriculation correspondant à l’entrerpise utilisatrice.
  • Un tracteur pouvant rouler à plus de 40 km/h doit être conduit par une personne majeure.
  • Ce tracteur doit comporter maximum deux remorques.
  • Si un élément du véhicule ou transporté par un véhicule dépasse de plus de 40 centimètres la limite autorisée, un tableau d’avertissement doit être placé à l’avant et à l’arrière du véhicule.
  • Les véhicules ruraux peuvent atteindre maximum trois mètres de large s’ils comportent des produits agricoles ou des outils de travail. A partir de 2,75 mètres, un tableau d’avertissement doit le préciser.

Si la loi ne devait pas être respectée, le transport doit être interrompu et n’est pas autorisé sur les routes. La police contrôle les véhicules : « Durant la saison des récoltes, la police est d’autant plus vigilante concerne le déplacement des véhicules ruraux. Si des attelages sont transportés sans être aux normes, nous interdisons le transport » précise Ralf Werner.

Nous voulons tout simplement éviter la pollution des routes ainsi que tout danger en prodiguant ces conseils. Nous vous souhaitons une bonne route !