Auteur : | Catégorie : Bourse de fret |

La blockchainSans Blockchain, rien n’est possible : il est difficile d’imaginer les cryto-monnaies ou plutôt leur valeur et leur importance sans la technologie Blockchain. La blockchain est souvent assimilée à un grand livre comptable public, dans le cas présent, à une collection de comptes financiers, qui agit indépendamment de toutes les banques et institutions et englobe une liste d’enregistrements de toutes les crypto-transactions jamais réalisées. Et c’est justement l’un des avantages de la technologie blockchain qui constitue la base des crypto-monnaies qui, à leur tour, « montrent les dents » aux banques car ces dernières prélèvent des frais pour la moindre action, contrairement au monde de la crypto-monnaie qui ne prélève aucun frais. Au sein de cette communauté, les parties prenantes de la blockchain sont toutes traitées sur un pied d’égalité et c’est ce qui rend ces activités intouchables. La transparence est exceptionnellement élevée : il est possible de remonter jusqu’à la création des comptes et des transactions.

Si vous avez déjà le sentiment d’avoir une quantité énorme de données enregistrées sur votre ordinateur, vous n’avez pas la moindre idée de la taille et de la fragmentation des blockchains. La Blockchain est, en quelque sorte, la conséquence logique de tout cela. La quasi totalité des opérations bancaires est désormais effectuée sur Internet et numérisée, en effet nous n’avons quasiment plus aucun contact physique avec les sommes qui s’affichent sur nos terminaux intelligents.

La blockchain et la logistique vont de pair

À ses débuts, la logistique était encore très chronophage et coûteuse pour les utilisateurs et les fournisseurs. En effet, avant que les marchandises soient expédiées, il fallait effectuer toute une série de démarches administratives. Ces démarches ont involontairement (ou volontairement, comme vous préférez) empiéter sur le budget affecté au transport. Les coûts des démarches administratives sur papier sont 20 % plus élevées pour les activités commerciales dans le monde de la cryptographie, ce qui a pour conséquence que 8,5 % de tous les produits pharmaceutiques ne passent pas la douane. Ceci est lié à la lenteur des procédures : pour être signées, les factures doivent être descendues à l’étage inférieur et un jour ou l’autre, les marchandises ne sont plus conformes aux normes requises. Il faut également préciser que près de 120 milliards d’euros sont perdus chaque jour en raison d’opérations bancaires manquées et qu’une entreprise de logistique doit attendre en moyenne 42 jours avant de percevoir le montant de la prestation qu’elle a effectuée.

Mais la blockchain a fait son apparition et a mis un terme à tout cela. Bien entendu, seuls les acteurs du marché qui utilisaient des crypto-monnaies, se sont affiliés à ce conglomérat grandiose et ont osé se lancer les premiers sur ce terrain inconnu, en ont profité. Une chose est sûre, le secteur de la logistique ne se repose jamais sur ses lauriers. La logistique doit s’adapter aux méthodes avant-gardistes dans le domaine de la gestion de la production et des stocks (Just in Time) et aux nouvelles tendances, et doit constamment améliorer l’intégralité de ses procédures. Rien d’étonnant que les plus grandes entreprises « flirtent » avec cette technologie.Le PDG d’une des plus grandes entreprises de logistique au monde, FedEx, a déclaré lors de la conférence Consensus 2018 à New York qu’il considérait la technologie blockchain comme le futur moteur de grands changements dans l’approvisionnement mondial, les chaînes d’approvisionnement, la logistique et le transport. C’est dans ce but que son entreprise adhère désormais à la Blockchain and Transport Association et met en œuvre les normes de la Blockchain qui répondent aux exigences du secteur du transport. Et ils ne sont pas les seuls. Jusqu’à présent, quasiment toutes les grandes entreprises de logistique ont mis cette technologie en œuvre et sont convaincues que la blockchain offrira des processus plus intelligents, plus automatisés et plus fiables et contribuera à une plus grande transparence.

Nul besoin de préciser que le secteur de la logistique n’est pas le seul secteur économique à s’être tourné vers la technologie blockchain et la crypto-monnaie au cours de l’année 2019. Ce type d’activité ayant convaincu de nombreux utilisateurs, tout laisse à penser qu’elle fera bientôt partie de notre quotidien.

Quels sont les avantages ?

Les avantages sont nombreux, d’autant plus que nous vivons dans un monde en mutation rapide, mondialisé et en croissance permanente. D’un point de vie logistique, il faut avoir conscience que le temps c’est de l’argent. Comme chacun le sait, stocker du fret est irrationnel. L’utilisation d’une blockchain qui enregistre numériquement chaque transaction pour la rendre ineffaçable, a permis aux entreprises de logistique participantes d’améliorer la qualité de leurs services au cours des dernières années. Grâce à une réduction considérable des procédures, les produits qui portent une date de péremption sont livrés dans les délais, sans retards imprévus ou involontaires et sans dégradations.

La confiance est probablement l’un des facteurs les plus importants qui influencent la technologie blockchain. Une opération commerciale étant totalement transparente et cette technologie favorisant une confiance mutuelle, les opérations entre entreprises concurrentes sont nettement plus simples et plus transparentes. La suppression des interfaces dont la technologie blockchain n’a pas besoin, a permis de renforcer la confiance, ce qui a transformé, au début, les activités commerciales en quelque chose de très particulier. C’est précisément cet aspect qui a disparu en raison des luttes économiques qui font rage depuis des siècles mais qui est à nouveau présent grâce au bon facteur externe, y compris dans le secteur de la logistique.

Il faut également souligner les principaux avantages :

– Transparence totale des données (tout est transparent et sauvegardé à long terme)

– Sécurité (rien ne peut être falsifié ou supprimé)

– Gestion des actifs (la transparence donne un aperçu des biens de toutes les parties prenantes)

– Contrats intelligents (des contrats établis sans l’aide d’avocats)

Les nouveaux défis doivent être pris en compte

Toute nouvelle technologie implique de nouveaux défis difficiles à surmonter ou à contourner. C’est également le cas de la technologie blockchain qui va s’imposer plus fortement dans les années à venir.

– La quantité de données à traiter va augmenter proportionnellement à l’augmentation rapide du nombre d’utilisateurs et une plus grande attention devra être accordée à cette technologie qui est encore dans l’ombre d’activités commerciales démodées.

– La technologie blockchain sera probablement utilisée dans tous les secteurs économiques et comporte certaines restrictions auxquelles tous les utilisateurs doivent être préparés.

– La mise à jour constante de cette technologie est également un autre défi à prendre en compte. L’intérêt croissant pour cette technologie et sa diffusion entraînera également une augmentation du nombre de menaces potentielles.

– Un aspect technologique important est également l’organisation interne qui devra être optimisée et modifiée à l’avenir. Il est crucial que cette technologie repose sur une base saine et solide.