Author: | Category: Circulation |

Les facteurs externes influencent également les objectifs de transformation numérique de la planification de la chaîne logistique prévus pour 2022. En réponse à la pénurie de main-d’œuvre et à l’augmentation du turnover parmi les employés, 51 % des entreprises indiquent qu’elles augmenteront l’automatisation en 2022 afin de pouvoir affecter les employés à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Avec 47 % chacun, la capacité à réagir mieux et plus rapidement aux perturbations non planifiées et l’augmentation de la résilience de la chaîne d’approvisionnement sont d’autres objectifs prioritaires pour 2022. L’objectif prioritaire de l’année dernière – observer l’évolution du comportement et des attentes des clients – est relégué à la cinquième place en 2022. Cela montre à quel point les facteurs externes influencent toutes les activités de la chaîne d’approvisionnement.

Mais si les facteurs externes sont le moteur des initiatives de transformation numérique, les facteurs humains sont considérés comme les principaux facteurs de réussite. La moitié des personnes interrogées (50 %) ont indiqué que l’attention permanente portée aux personnes, aux processus, aux technologies et à la sécurité était essentielle pour la réussite de la transformation numérique. La gestion du changement et une communication efficace (45 %) ainsi que la nécessité de développer des objectifs axés sur le leadership (43 %) ont également été citées comme facteurs de réussite.

La pénurie de main-d’œuvre est le principal obstacle à la transformation numérique.

« Les deux dernières années ont mis en évidence la nécessité de numériser la planification de la chaîne d’approvisionnement. Heureusement, plus d’entreprises que jamais réagissent en intensifiant leurs efforts pour transformer leurs opérations », a déclaré Caroline Proctor, directrice du marketing chez ToolsGroup. « Le pourcentage d’entreprises qui n’ont pas du tout de stratégie de transformation numérique est le plus bas que nous ayons mesuré jusqu’à présent, soit 6 %. Nos résultats montrent que l’on investit de plus en plus dans les logiciels, l’automatisation et les collaborateurs ».

« Les résultats de l’enquête montrent que les entreprises suivent une trajectoire constante vers la transformation numérique », a déclaré Mark Baxa, président et CEO du CSCMP. « Comme les défis de la chaîne d’approvisionnement deviennent plus fréquents et plus intenses, les dirigeants se concentrent de plus en plus sur la mise en œuvre de solutions qui les aident à mieux gérer les risques, à contourner la pénurie de compétences et à devenir plus résilients ».