Auteur : | Catégorie : Circulation |

Des barrages filtrants s’organisent et les chauffeurs-routiers perdent patience.

C’est la grogne ! Les routiers ont déjà observé plusieurs jours de grève : ils réclament une hausse de 5% après plusieurs années de gel. Le patronat est prêt à débloquer 2% au maximum. L’intersyndicale (CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC) est à l’origine de ce movement. Les grilles de salaires dans le transport routier de marchandises (avec près de 330.000 salariés fin 2013) sont bloquées depuis 2012.

Diverses pérations escargot, blocage de sites industriels ou de dépôts pétroliers : les routiers ont commence la grève le 18 janvier et ne la cesseront pas avant d’avoir obtenu gain de cause. Chaque année, les organisations syndicales et patronales tiennent des négociations sur les salaires dans le transport routier de marchandises. Depuis trois années, ces réunions ne débouchent sur aucun accord.

Les négociations entre patronat et salariés se poursuivent. L’évolution du marché économique du transport s’en fait ressentir.

Suite au prochain épisode les 26 et 27 mars prochains.



Laisser un commentaire