Auteur : | Catégorie : Bourse de fret, Circulation |

Un récent sondage réalisé par le cabinet bp2r auprès de plus de 200 entreprises françaises du transport routier de marchandises dresse un panorama du marché assez pessimiste pour les mois à venir.

76% des transporteurs interrogés prévoient un recul ou une stagnation des volumes transportés sur les 6 prochains mois, à savoir au 4ème trimestre 2012 et au 1er trimestre 2013. 40% du panel envisage même une récession économique pour l’année 2013. 58% des transporteurs constatent une surcapacité du marché du transport routier de marchandises, ce qui est particulièrement inquiétant pour leur survie économique.

Une des conséquences directes qui affectera le secteur est le gel des investissements en camions sur les six prochains mois annoncé par 80% des entreprises françaises du TRM.

Interrogés aussi par le cabinet bp2r, les trois quarts des chargeurs français confirment également cette tendance à la baisse du marché du transport routier, quelque soit leur secteur d’activité. Faisant face à une activité économique au ralenti depuis le début 2012, les entreprises françaises sont conduites à réduire leurs plans de transport et à rechercher une meilleure optimisation de leur organisation logistique.

C’est aussi le constat fait par la société TimoCom dont le baromètre du transport affiche un rapport de 41/59 pour le marché français entre l’offre de fret et la capacité disponible des entreprises de transport routier au mois d’octobre 2012, en baisse de 12 points par rapport à octobre 2011. Basé sur l’observation au jour le jour de la situation de l’offre de fret et de la capacité disponible des transporteurs routiers utilisateurs de ses bourses de fret et de véhicules, le baromètre du transport est un outil très performant de connaissance du marché du transport routier dans toute l’Europe.



Laisser un commentaire