Author: | Category: Bourse de fret |

La hausse du pétrole, les frais de péages et l’absence de chauffeurs sont les trois soucis d’un opérateur logistique. Quand il y a des voyages vides, il faut espérer les combler et passer de nombreuses heures au téléphone. Les voyages vides sont les plus coûteux et c’est très important de les éviter. Une solution pour y remédier : les bourses de fret.

6 milliards de kilomètres aux voyages à vides en Allemagne

6 milliards de kilomètres aux voyages à vides en Allemagne

L’opérateur logistique organise les trajets et les chargements. Il essaie d’éviter les voyages à vide parce que ce sont les plus onéreux. Le fret est arrivé chez le client mais il n’y a pas de fret qu’on peut transporter en retour. Il y a trois possibilités : attendre jusqu’à ce qu’il y ait un fret, accepter le voyage à vide ou chercher dans les bourses de frets et trouver du fret proche de l’endroit où se situe le camion. Les coûts sont payés, la journée est sauvée.

En Allemagne, environ 37 % des poids lourds sur les routes roulent à vide. Dès le début des bourses de fret, les voyages vides se sont réduits mais le chemin à parcourir est encore long. 10.4 % des voyages à vide sont dans des voyages grands distances. Quelque fois il y a des embouteillages et le chauffeur ne peut pas être à l’heure. C’est aussi possible qu’il soit en panne. Les voyages à vide sont coûteux : l’essence, le chauffeur, le temps et mettent les nerfs à rude épreuve.

Alors, pourquoi ne pas utiliser les bourses de fret ? La bourse de fret leader européen  
est « TC Truck & Cargo » de l’entreprise allemande TimoCom. Quotidiennement, jusqu’à 450.000 offres internationales de fret et de véhicules y sont proposées et là, on peut trouver ce qu’on cherche. En plus, TimoCom offre la fonction de tracking et la bourse de stockage. « De cette manière, nos clients peuvent réagir plus rapidement et être flexible face aux goulets d’étranglement» dit Marcel Frings, porte parole de TimoCom.

 

 



Laisser un commentaire