Auteur : | Catégorie : Circulation |

À partir du mois de mars, un service de fret hebdomadaire entre Bayonne et Le Havre a été installé vers le port du Havre. La société française Marfret Fluviofeeder a initié cette route maritime. Maintenant, la région de Bayonne est reliée au monde entier.

On embarque

source: 76actu.fr

 

Avec la nouvelle ligne Bayonne-Le Havre, une nouvelle croissance se créé. Marfret Fluviofeeder a investi environ un million d’euros dans le port de Bayonne pour faire fonctionner la ligne. A Bayonne, toutes les conditions d’un terminal moderne seront offertes : la répartition de conteneurs, le pesage ou l’entrepôt à quai. La ligne relie les Landes, le pays Basque et Bayonne avec Le Havre ainsi que le reste du monde. Vincent Saurel, directeur du Marfret Rouen précise : « Nous avons aussi prévu d’aller prospecter du côté de la Navarre et du Guipúzcoa. »

En plus, ils ont affrété Amiko, un petit porte-conteneurs. Ce navire embarque chaque vendredi et arrive trois jours après au Havre. Avec la ligne, c’est également une alternative qui s’offre en plus du transport par la route. Environ 40 000 camions de la route pourraient disparaître. Les voies fluviales seraient plus rapides et moins chères que la route. « Avec une arrivée le vendredi pour tout charger, le navire pourra être au Havre le lundi et ainsi être plus rapide que la route. »

Face à la rentabilité il y a encore un point d’interrogation. Pour être rentable, il faut que la ligne fonctionne dans les deux sens : les exportations et les importations via le Havre. Marfret calcule un volume de 20 000 conteneurs par an. « Notre volonté est de faire du port de Bayonne un axe logistique grâce à la création de lignes régulières et à la mise en place d’une base arrière», résume André Garreta, Président de la Chambre de commerce.

L’intermodalité est de plus en plus importante, notamment pour la région ; c’est une chance à saisir.

 

source: 76actu.fr, sudouest.fr



Laisser un commentaire